UA-64808714-1 UA-64808714-1 (UA-64808714-1)
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/07/2015

Vous connaissez leur nombre, connaissez-vous leurs Noms ?

 
 
 
 
 

montpellier-6.jpg

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les trois Parques

 C'étaient les trois divinités des Enfers, maîtresses de la vie des hommes, dont elles filaient la trame. Clotho, qui présidait à la naissance, tenait la quenouille ; Lechésis tournait le fuseau et Atropos coupait le fil. Celui-ci était noir ou blanc, ou mêlé de ces deux tons, selon le malheur ou le bonheur de la vie. 

Les trois Erinnyes, les Furies.


Les Erinnyes ou Euménides que les Romains appelaient les Furies, étaient filles de la Terre, vivaient dans le Tartare et avaient pour mission de punir les crimes des humains. Elles s'appelaient : Mégère, Alecto, Tisiphone. On les représentait avec les cheveux entrelacés de serpents, tenant d'une main une torche ardente et de l'autre un poignard.
 

Les trois Hespérides.


Ces trois filles d'Atlas : Aéglé, Erythéia, Hespéris, possédaient un jardin dont les arbres produisaient des pommes d'or, qui avait été placé sous la garde d'un dragon à cent têtes. Hercule se transporta dans ce jardin merveilleux, tua le dragon et s'empara des fruits ; ce fut le onzième de ses douze travaux .
 

Les cinq Hyades.


Filles d'Atlas : Ambroisie, Eudora, Phaolé, Coronis et Polyxo, (Tous les auteurs ne sont pas d'accord sur leurs noms, ni même sur leur origine!)
Elles moururent de chagrin, leur frère Hyas ayant été tué par une lionne, et furent changées en étoiles ou elles forment un groupe dans le Taureau. 

Les sept Pléiades.


Filles d'Atlas et de Pléione, au nombre de sept : Maïa, Electre, Taygète, Astérope, Mérope, Alcyone et Céléno.Elles furent métamorphosées en étoiles, parce que leur père avait voulu lire dans les secrets des dieux, et placées dans la constellation du Taureau.
Comme ce groupe ne compte plus que six étoiles visibles à l'oeil nu, on racontait que Mérope se cache de honte d'avoir épousé un mortel alors que ses soeurs avaient épousé des dieux ou des héros. 

Les quatre Sergents de La Rochelle.


On désigne ainsi quatre sous-officiers du 451e de ligne en garnison à La Rochelle : Bories, Goubin, Pommier et Raoulx qui, affiliés aux Carbonari, furent dénoncés, arrêtés et décapités à Paris en 1822. L'affaire fit grand bruit.
 

Les poètes de la Pléiade.


Nous avons dit ce que sont les Pléiades dans la mythologie. Par allusion à cette légende, on appelle Pléiade un groupe de sept poètes contemporains unis par les liens de l'amitié ou la communauté du talent et des travaux.
La Pléiade la plus célèbre est celle de la Renaissance française; elle groupa des noms dont plusieurs furent illustres : Pierre de Ronsard (1524-1585) ; Antoine de Baïf (1532-1589) ; Jean Dorat (1508-1588) ; Joachim du Bellay (1522-1560) ; Remy Belleau (1523-1577) ; Etienne Jodelle (1532-1573) ; Pontus de Thiard (1521-1605).
 

Le groupe des Cinq.


L'histoire musicale nomme ainsi les cinq musiciens qui rénovèrent la musique russe en s'inspirant des sources nationales : Balakirev (1837-1910) ; Moussorgsky (1809-1881) ; César Cui (1835-1918) ; Rimsky-Korsakov (184-1908) ; Borodine (1834-1887).
 

Les quatre fils Aymon.


Quatre preux du temps de Charlemagne: Allard, Guiscard, Richard, Renaud, dont le courage égalait la force et qui se distinguèrent par des prodiges de valeur, aidés du magicien Maugis. On les montre souvent montés tous quatre sur le même cheval, le fameux Bayard.
 

Le Directoire.


Nom donné au gouvernement qui fonctionna en France depuis le 5 brumaire an IV (27 octobre 1795) et qui fut renversé par Bonaparte le 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799). Les cinq Directeurs gouvernaient avec l'aide de deux chambres: le Conseil des Anciens et le Conseil des Cinq-Cents. Ce furent : Lareveillère-Lepeaux, Rewbell, Letourneur, Barras et Carnot.
 

Les tragiques grecs.


Des Trois Grands de la tragédie grecque, le premier, Eschyle (525-456), porta sur la scène les plus hautes conceptions religieuses; le second, Sophocle (495-405), mit au premier plan l'intérêt humain et l'analyse des caractères; le troisième, Euripide (480-406), renouvela la conception du drame par la variété des sujets, l'emploi du pathétique et des sentences philosophiques.

 
Les triumvirs.


On a donné ce nom :

1° A l'association politique formée par Pompée, César et Crassus
pour prendre le pouvoir malgré le Sénat (60 av. J.-C.) ;
2° A l'association formée après le meurtre de César par Antoine, Octave et Lépide,
contre Brutus et Cassius (43 av. J.-C.).

 

Les neuf Muses.


Filles de Jupiter et de Mnémosyne, elles présidaient aux divers arts, cultivés avec éclat chez les Grecs. Elles étaient soeurs pour montrer que les arts s'enchaînent.
 

Clio présidait à l'histoire;
Euterpe à la musique;
Thalie à la comédie,
Melpomène à la tragédie;
Terpsichore à la danse;
Erato à l'élégie;
Polymnie à poésie lyrique;
Uranie à l'astronomie;
Callio à l'éloquence et à la poésie héroïque.
 

Elles habitaient, avec Apollon, le Parnasse, le Pinde et l'Hélicon. 

Les sept Sages de la Grèce.


Nom donné à sept philosophes de l'ancienne Grèce : Thalès (de Milet), Pittacus, Bias, Cléobule, Myson, Chilon et Solon. Certains en remplacent deux par Périandre et Anacharsis.
 

Les Gracques.


Forme française par laquelle on désigne le plus souvent deux frères : Tibérius (tué en 133) et Caïus Gracchus (assassiné dans une émeute en 121 av. J.-C.). Ils avaient essayé, en proposant des lois agraires, de mettre un frein à l'avidité de l'aristocratie romaine, qui s'était emparée de la majorité des terres conquises sur l'ennemi.
 

Les trois Grâces.


Les Grecs les appelaient les Charités. Toutefois Aglaé, Thalie, Euphrosine, personnifiaient ce qu'il y a de plus séduisant dans la beauté féminine. Peintres, sculpteurs, poètes ont abondamment traité ce sujet.
 

Les trois Gorgones.


Les monstres de la fable, trois soeurs : Méduse, Euryale et Sthério, avaient le pouvoir de changer en pierre ceux qui les regardaient. Cette puissance était particulièrement réservée à Méduse.

09:03 Écrit par salomée dans contes et légendes | Lien permanent

14/04/2015

Prières dans l' Arche !

13:10 Écrit par salomée dans contes et légendes, Prières | Lien permanent

21/03/2015

La légende de la coccinelle !

19:17 Écrit par salomée dans contes et légendes | Tags : coccinelle, dieu | Lien permanent

03/06/2014

La corde à 13 noeuds

 
 
Il est bon de se rafraichir les méninges !
> >

Au cas où tu oublies ton mètre !!!
> >  Cours de mathématiques avec la corde à 13 noeuds
.

 

http://www.youtube.com/watch_popup?v=1VHbNoO6Spk

 
Et avec cette corde, les Egyptiens ont construit les pyramides, et nos ancêtres les cathédrales !

13:53 Écrit par salomée dans contes et légendes | Lien permanent

16/01/2014

La parabole des fourmis

 

Le pasteur Antoine Nouis propose la parabole des fourmis qui suggère l’impossibilité pour l’esprit humain (et celui des animaux) de concevoir Dieu de manière objectivement précise :

Un savant découvre le moyen de communiquer avec les fourmis. Il s’approche de l'une d'entre elles particulièrement instruite et l'interroge sur Dieu.

La fourmi répond qu'il y a un débat entre les fourmis rouges qui pensent que Dieu est rouge et les fourmis noires qui l'imaginent noir.

Quand le savant demande à la fourmi érudite ce qu'elle en pense, elle déclare :

Moi, je ne me laise pas aller à de tels enfantillages. Dieu est plus grand que nous et peu importe sa couleur. Tout ce que je sais, c'est qu'il a six pattes et deux antennes et que, dans la fourmilière des cieux, toutes les fourmis vivront en harmonie les unes avec les autres.

17:16 Écrit par salomée dans contes et légendes | Lien permanent

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique